De l’Aigoual à l’Aubrac, de Marie-Noëlle Augendre

ScreenShot310De l’Aigoual à l’Aubrac, de Marie-Noëlle Augendre, est un voyage photographique dans les paysages magnifiques et désolés des Cévennes et de Lozère.

Au fil des heures, au fil des saisons, ce livre nous fait découvrir une nature sauvage et belle, dont la quiétude nous transporte et, l’espace d’un instant, l’on se voit au détour d’un champs, s’arrêter un instant pour embrasser le panaroma du regard.

Marie-Noëlle Augendre a su merveilleusement retranscrire ces impressions que l’on ressent lorsqu’on se promène seul et à l’écoute de la nature.bouton-

Pour acheter ce livre ou soutenir son projet, rendez-vous sur son site.

De l'Aigoual à l'AubracDe l'Aigoual à l'Aubrac De l'Aigoual à l'Aubrac

Interview de Pierre Schmidt, auteur de Chemin(S)

Pierre SchmidInterview de Pierre Schmidt, auteur de Chemin(S) , nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions qui vous permettrons de mieux le connaître et de comprendre sa démarche.

WeLovePhoto – Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi? Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus? Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ? 

Je suis photographe amateur, j’ai suivi différents stages de destin sensible sur Villeneuve d’ascq dont un avec Gildas Lepetit Castel qui est devenu un ami. J’ai toujours été plus attiré par la photo de paysages, par le voyage et c’est vraiment l’écosse qui m’a donnée envie de passer à un vrai travail photographique. Pour ce livre, j’ai utilisé un boitier Canon 600D et un objectif 17.40: pour les photos paysages  la focale de 17 et pour les photos plus intimistes celle de 40.

J’aime beaucoup le travail Noir et Blanc de Gildas Lepetit Castel ou Bernard Plossu. L’univers de Martin Parr me plait beaucoup aussi. Et évidemment les extérieurs de Salgado ou Ansel Adams.

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

Ma source d’inspiration à la base est la découverte du livre de Charles Nodier paru en 1821, « promenade de Dieppe aux montagnes d’Ecosse. J’ai toujours été habité de sensations, de sentiments très forts lorsque je parcours l’écosse, ce que je fais une à deux fois par an depuis 2007. Et les mots de Nodier épousent ce que je ressens là bas. Mais plus encore, la lecture de son journal de voyage m’a éclairé sur l’aspect intime de ce que vit un voyageur seul dans ses contrées. Ce projet est le reflet de ce journal , à la fois la description des paysages, les impressions d’un voyageur mais aussi l’intimité de l’homme face à cette nature si forte.

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage? Pourquoi L’auto-édition? Que recommandez-vous de faire avant de créer un nouveau livre?

Une expérience extraordinaire de neuf mois…la comparaison est évidente avec un enfantement. Elle revient souvent dans la bouche des premiers lecteurs qui ont eu à connaitre la génèse de ce livre. Le choix des photos s’est fait très naturellement en suivant ce fil conducteur du plus superficiel, la beauté simple des paysages, vers le plus intime, les détails d’un cimetière, d’un arbre, d’une ambiance…

Le noir et blanc était une obligation esthétique, elle répondait aussi à une nécessité de cohérence entre le texte de Nodier et les images. L’auto édition est obligatoire pour un premier livre, elle offre toute liberté sur les choix à faire à tous les niveaux formats, qualité de réalisation (j’ai choisi une des meilleures imprimeries pour le travail offset en bichromie, Geers à Gand, qui accepte ce genre de projet à taille humaine).

Cette expérience du passage à l’imprimerie a quelque chose aussi de très touchant et j’ai tenu à suivre l’impression et à vérifier moi même les bons à tirer. Encore une fois, l’image de l’enfantement m’est revenue: une sorte de reconnaissance en paternité. La création d’un livre demande un investissement que je ne pouvais imaginer, financier bien sûr mais aussi personnel: c’est soi que l’on met en avant. Il faut un projet fort, riche pour arriver au bout. Je ne peux que conseiller à chacun de vivre son rêve, s’il est suffisamment grand et de s’entourer de professionnel pour le mener à bien. C’est ce que j’ai fait avec Gildas Lepetit Castel qui a déjà édité 14 ouvrages et qui a publié « concevoir son livre de photographie » aux éditions Eyrolles

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?

La prochaine étape est le public, je n’aime pas dire la vente, même s’il s’agit de cela. C’est de toucher les gens avec ce texte et ces photos. Les premiers retours sont extrêmement positifs et les libraires font un très bon accueil à ce livre, j’en suis plus qu’heureux.

Mes prochains projets photos….de la couleur, la côte d’opale et la massif de l’Esterel. Pas de livre prévu, il me faut d’abord faire vivre « mon enfant » et lui laisser le temps de trouver son Chemin avant de reprendre le mien.

Pour achetez ou commander le livre. retrouvez-le sur la page Chemin(S).

Chemin(S) de Pierre Schmidt

Chemin(S)

Chemin(S), de Pierre Schmidt, est un itinéraire photographique et littéraire dans les montagnes d’Ecosse.

Les images en noir et blanc nous emmènent dans une balade intemporelle à la découverte de l’Ecosse, mais à vrai dire, l’originalité des compositions et le choix du rendu, tels des gravures, nous transportent vers un univers intérieur de questionnement et de réflexion, guidés par les textes qui jalonnent l’ouvrage.

Mais laissons son auteur nous le présenter:
« Inspiré du livre de Charles Nodier, paru en 1821, « promenade de Dieppe aux montagnes d’Ecosse », j’ai mis parfois mes pas dans les siens au cours de mes séjours écossais, mais j’ai surtout vécu ce dernier voyage seul comme il l’avait fait. Au delà des paysages, ce livre est aussi un chemin personnel vers l’intime. »

Au passage, nous tenons à saluer la démarche de Pierre Schmidt qui s’est tourné vers l’auto-édition et a expérimenté une autre aventure en supervisant tout le procédé jusque dans les presses de l’imprimerie. A  se procurer d’urgence pour accompagner ses soirées d’été en vacances!

Retrouvez l’auteur sur sa page Facebook: Chemin(S) ou sur le site du livre.

Chemin(s)

Chemin(s)

 

Interview de Vincent Verhaeren, fondateur de la Galerie Verhaeren sur le livre collectif Lodz-Bruxelles

WeLovePhoto – Pouvez-vous nous décrire le projet de votre livre Łódź-Bruxelles? Lodz-Bxl-VerhaerenComment est venue cette idée de projet original? Quel a été le fil conducteur, le message à travers ces photos ?

Depuis 1994, l’asbl Croiseregard à Bruxelles et l’Association des Photographes de Łódź (Pologne), créée en 1949, organisent des rendez-vous photographiques accompagnés d’expositions. Pratiquement nous nous rencontrons tous les deux ans, alternativement à Łódź et à Bruxelles. A l’occasion de notre 10ème rencontre nous avons édité ensemble le livre «Łódź-Bruxelles», témoignage de cette riche et merveilleuse aventure collective.  Ce livre, qui est loin d’être un livre de géographie ou de tourisme, est un livre de photographies d’auteurs et réunit sur 120 pages les photographies de Bruxelles faites par nos amis polonais ainsi que les photographies de Łódź faites par les photographes de notre association.

WeLovePhoto – Qui sont les auteurs belges et polonais ?

Y ont participé les photographes suivants : Michel Dusariez, Pascal Ducourant, Stéphane G. Schollaert, Françoise Remy, Anna Robazynski, Christiane Desmedt, André Demuth, Barbara Harsch, Vincent Verhaeren, Krzysztof Wojciechowski, Tadeusz Wijata, Witold Krymarys, Witek Kurowski, Mariusz Nowicki, Tadeusz Hałatek, Sławomir Grzanek, Michał Małkiewicz, Piotr Rosiński, Tymoteusz Lekler.

WeLovePhoto – Et le rôle de la galerie Verhaeren dans ce type de projet ? Comment avez-vous fait ou allez-vous faire découvrir le livre ? (vernissage,…)

Pour présenter le livre au public, nous avons organisé une grande exposition reprenant des photographies du livre à Łódź, et puis nous les avons montrées à la Galerie Verhaeren, l’endroit où Croiseregard organise régulièrement ses expositions de photographies.

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage?  Que recommandez-vous de faire avant de créer un nouveau livre?

«Łódź-Bruxelles» est le troisième livre que j’ai fait. Le problème n’est pas d’éditer un livre, la difficulté est de le vendre. C’est pourquoi nous sommes très heureux, parce que nos trois livres ont eu un succès énorme, quand on voit les difficultés de vendre des livres de photographies. A mon avis, le livre avec un thème et plusieurs photographes a toujours plus de succès qu’un livre d’un seul auteur.

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont les prochains projets de la galerie Verhaeren? Des projets de nouveaux livres?

La première chose à faire pour notre association c’est de réussir notre prochaine saison, c’est-à-dire 5 expositions avec 10 photographes et en plus une grande exposition à thème aux Ecuries de la Vénerie à Watermael-Boitsfort. Et puis, concernant les projets de nouveaux livres, oui, il y en a …. c’est en chantier.

Le livre «Łódź-Bruxelles» (120 pages) est toujours disponible à la Galerie Verhaeren (rue Gratès 7 à 1170 Bruxelles). Vous pouvez aussi le commander par mail (galerie.verhaeren@yahoo.fr). Prix : 20 euros, frais de port inclus. Plus d’informations sur la galerie et son programme : www.facebook.com/GalerieVerhaeren

Pour plus d’info sur le fondateur de la Galerie Verhaeren :

Vincent Verhaeren a été ingénieur du son durant 33 ans à la RTBF. Il a commencé à faire des photographies dès l’âge de douze ans. Son appareil photo l’a toujours accompagné pendant ses nombreux voyages professionnels et c’est ainsi qu’après une rencontre avec Georges Vercheval il a exposé au tout nouveau Musée de la Photographie à Charleroi en 1987. Depuis, il a exposé régulièrement en Belgique et à l’étranger, entre autres à la Bibliothèque Nationale de La Havane (Cuba). En 1993 il a créé Croiseregard et la Galerie Verhaeren.

 

Galerie Verhaeren

Lodz-Bruxelles, des regards croisés d’auteurs Belges et Polonais

Voici le résultat de l’aventure collective entre l’asbl Croiseregard en Belgique etLodz-Bxl1 l’Association des Photographes de Łódź (Pologne). Il ne s’agit pas d’un livre de géographie ni de tourisme, mais un livre de photographies d’auteurs faites par des photographes polonais sur la ville de Bruxelles et vice versa, les photographies de Łódź réalisées par des photographes belges.

Lodz est méconnue en Europe de l’Ouest. C’est la troisième ville de Pologne (son agglomération abrite un million et demi d’habitants) mais elle souffre d’une comparaison trop touristique avec la baroque Cracovie, toute proche. Or Lodz est une ville passionnante et vivante !!!

Łódź-Bruxelles, c’est 120 pages réalisées par de fabuleux regards croisés !

   www.facebook.com/GalerieVerhaeren

Lodz-Bxl5

Concernant les auteurs : Michel Dusariez, Pascal Ducourant , Stéphane G. Schollaert, Françoise Remy, Anna Robazynski, Christiane Desmedt, André Demuth, Barbara Harsch, Vincent Verhaeren, Krzysztof Wojciechowski, Tadeusz Wijata, Witold Krymarys, Witek Kurowski, Mariusz Nowicki, Tadeusz Hałatek, Sławomir Grzanek, Michał Małkiewicz, Piotr Rosiński, Tymoteusz Lekler.

Lodz-Bxl4

Lodz-Bxl3

Lodz-Bxl2

Interview de Frédéric Briois, auteur de « Pêcheurs de vagues »

Frédéric Briois,  ancien cadre de direction reconvertit dans la photographie depuis 1 an maintenant en tant que professionnel, marié 2 enfants. A habité un peu partout en France et même aux US, passionné de voyages et de rencontres humaines. IMG_8231tailleWeLovePhoto – Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi? Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus? Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ?

Cela fait maintenant plus de 20 ans que j ai commencé, d’abord en argentique , sans raison particulière et puis petit à petit je suis rentré dedans pour maintenant ne plus pouvoir me passer d’un viseur et d’un déclencheur à portée de main. En terme de photographe, Man Ray, qui pour son époque était un visionnaire et un précurseur dans l’art photographique.

En ce qui concerne ma série, le matériel utilisé est du canon, un 7D avec pour objo un EFS 17-55 IS et un 10-22 car sur un bateau, le manque de place et de recul est assez  gênant, de plus il faut faire en sorte de ne pas gêner l’équipage durant les manœuvres. Bien sur pas de flash, car il y a trop de reflets possible, il faut jouer avec l éclairage ambiant et les réglages de l’appareil.

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

Je me suis lancé dans ce projet car je m’étais aperçu que finalement même en habitant Boulogne sur Mer, je ne connaissais pas le métier de marin pêcheur et je me suis dit que je ne devais pas être seul, et qu’il fallait par conséquence faire découvrir au plus grand nombre la vie de ces hommes de mer. De plus, le métier tendant à disparaitre, j’avais envie de laisser une trace photographique de ce patrimoine, pour cela il fallait les suivre aussi bien sur terre qu’en mer. Je n’ai pas eu de source d’inspiration a proprement parler, mais plutôt la véritable envie d’aller au bout de mon projet en passant les étapes une par une et en m’adaptant au moment présent.

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage? Que recommandez-vous de faire avant de créer un nouveau livre? 

Pour créer son livre physiquement, il faut que l’ébauche soit déjà pensée en amont, mettre sur papier les principales caractéristiques visuelles de l’ouvrage. Souhaitant en quelques sorte créer une histoire chronologique de la préparation du bateau jusqu’à la vente à la criée du poisson, il me fallait structuré autour de 3 chapitres, préparation ; pêche en mer ; débarquement et vente. Ensuite à l’intérieur de ces chapitres il me fallait analyser les différentes facettes pour lesquelles j’allais avoir besoin de clichés. Viennent ensuite les prises de vue. Pour la terre pas de soucis, 2/3 aller retour rapide histoire d’analyser les lieux de voir l’orientation du soleil selon les moments de la journée t c’était ok. Pour la mer par contre, je suis parti 3 jours dans un premier temps pour shooter » à blanc » c’est-à-dire prendre différents cliches avec des réglages et des positionnements différents. Puis retour à la maison et analyse des clichés sur l’ordinateur, mise en place d’un carnet de note technique afin de ne pas louper le futur cliché car il n’est pas aisé de repartir comme cela en mer du jour au lendemain et n’étant pas habitué aux lieux il faut se fixer des points de repère.…Ensuite retour en mer pour plusieurs marées de 3/5 jours pour prendre les photos qui constitueront le livre. Les photos seront bien entendues choisies selon des critères esthétiques et instructifs.

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?

 La prochaine étape est une exposition de 3mois en grand format pour l’été 2014, toujours sur le métier de marin mais là en étant encore plus précis et en devant embarquer sur une dizaine de bateaux différents, de 5 à 35 mètres et avec des conditions méteo plus difficile. La aussi j’ai un gros travail de préparation, 1 an de travail,  90 jours en mer  pour sortir  les 40 photos de l’exposition. En parallèle, je travaille sur la sortie d’un livre de paysage de la Côte D’Opale.

Pêcheurs de Vagues, de Frédéric Briois

Pêcheurs de Vagues de Frédéric Briois est dédié aux marins et patrons pêcheurs de France qui continuent à vivre de cette mer, tout en la préservant.op2

Spécialisé dans la photographie du monde marin, Frédéric BRIOIS a réalisé de nombreux reportages en mer pour dévoiler au grand public à l’occasion de différentes expositions la pénibilité du travail de marin pêcheur et mieux faire connaitre ce métier à travers des portraits et des scènes de vie qui sentent les embruns et le vent du large. Son livre photographique « Pêcheurs de Vagues » préfacé par le ministre de la mer est sorti courant 2013.

Pour plus d’info sur l’auteur : www.brioisfrederic.book.fr

Pêcheurs de vagues – ISBN: 978-2-36469-046-2  aux Editions Henry, Les Ecrits du Nord

IMG_4046tailleop4IMG_4532tailleIMG_4167taille