L’habitable inhabité en Alsace de Guillaume Romero

Comment répondre à une mission photographique pour découvrir un territoire quand celle ci Capture d’écran 2014-05-12 à 22.38.24est lancée à soi-même ? Contrainte ou liberté ? C’est pourtant ce défi qu’a relevé Guillaume Romero en décidant de parcourir la région Alsace durant des mois.

Tel un archéologue de l’urbain, il est question à travers ce travail de montrer comment l’Homme agence ces petits espaces et ce qu’il en reste.

Véritable chasse au trésor, son expérience a permis de révéler la ville et ce que l’on oublie d’elle. Empruntant des chemins détournés voire cachés, ce jeune photographe s’est donné comme objectif à travers ce répertoire photographique, de mettre en lumière une multitude de constructions qui inévitablement témoignent de l’activité de l’Homme et de son Histoire.

romero_guillaume_03

L’habitable inhabité est une collection de photographies d’architectures en tous genres, habitables ou pas, qui invite le regardeur à emprunter un chemin, celui de la rêverie du promeneur solitaire. Pris dans des ambiances étranges, dans des balades romantiques voire déroutantes il nous est révélé une face cachée de la ville d’Alsace loin de l’image idéalisée que l’on peut se faire de ce territoire riche situé au cœur de l’Europe. Une soixantaine de clichés du photographe dévoile l’espace urbain tel un décor de théâtre où le temps semble s’être arrêté…

Notre interview avec Guillaume Romero

WeLovePhoto – Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi? Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus? Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ?

Artiste d’origine catalane, Guillaume Romero est diplômé des Beaux-Arts de Montpellier.romero_guillaume_portrait
Après avoir étudié le cinéma et notamment la question du décor, il se tourne vers la photographie.
Inspiré de la démarche de Gabriele Basilico pour ses reportages photographiques de villes et de paysages Guillaume Romero a répondu à sa propre « mission photographique » pour étudier des territoires urbains.
Les photographies sont réalisées avec un appareil photo numérique sur trépied de nuit en majorité afin de retranscrire des ambiances, lumières artificielles évoquant l’univers du cinéma. Actuellement enseignant, il travaille sur la question du territoire et de la ville, sa démarche se situe à la frontière de la photographie documentaire et plasticienne.

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

En 2013, tel un «archéologue de l’urbain», comme il se caractérise, il entreprend un inventaire des architectures et constructions de la région Alsace. Mon voyage m’a permis de constituer un répertoire d’architectures reflétant un phénomène d’accumulations de constructions insolites (formes, matériaux) On y perçoit aussi le sort qui leurs a été réservé au fil des années dans une urbanisation galopante et une mutation rapide des villes. Entre Histoire des Guerres Mondiales, architectures contemporaines, bâtiments culturels, résidentiels, industriels, toutes les constructions que j’ai inventorié dévoilent une diversité esthétique.

romero_guillaume_17

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage? 

Ce projet est un surprise. Je souhaitais réaliser un livre photo sur ma démarche pour en faire un Book et le présenter à des galeries, des concours, pour me présenter.

Pour le financer j’ai demandé des aides à la Drac Alsace mais sans réponses favorables.
J’ai donc pensé à internet. Le projet une fois posté sur Mymajorcompany.com à été objet de curiosité dans la région, article de journaux, web , papier, radio, télévisions locales. Ce fut une sorte de « buzz » car je valorisais la région mais aussi je présentais au grand public une manière de financer un projet culturel.
Le budget de 3000€ dépassé j’ai attends par contrat et sponsoring une somme de 7000€ grâce à des mécènes et un soutien symbolique de la région m’accordant un logo Alsace sur le livre.
J’ai donc pu travailler avec des graphistes. j’avais une idée précise du projet. Format carré pour épouser le carré des photos. 60 photographies furent sélectionnées sur 300 photographies.
Une traduction en anglais, allemand et même Alsacien ont pu être faites et une belle couverture cartonnée.

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?

Pour la suite je prépare un Tom II du livre , L’Habitable inhabité en Nord-Pas De Calais car ma démarche se poursuit dans cette nouvelle région où je me suis établi pour des raisons professionnelles. J’envisage de travailler avec un auteur.
J’ai comme objectif de faire un livre « Made in Local » (imprimeur, graphistes, auteur, libraire)
Déjà plus de 60 photographies ont été sélectionnées sur mon site internet…

romero_guillaume_16