Interview de Gilles Vannier, auteur de Itinérêves

Interview de Gilles Vannier, auteur du livre très poétique  » Itinérêves « portrait-2

WeLovePhoto  –  Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi? Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus? Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ?

J’ai fait rencontre avec la photographie dès mon plus jeune âge (7-8 ans) grâce à un petit appareil photo du genre « toy camera » que l’on m’avait offert à l’époque. Je me souviens que chaque photo était voilée par la lumière qui s’infiltrait par la fermeture du capot arrière, celui-ci n’étant sans doute pas très étanche. Mais peu importe, le plaisir était là. Pour moi, le simple fait de photographier pour voir ensuite l’image tirée sur papier relevait de la magie. La pratique photographique fait donc partie de mes arts de vivre depuis fort longtemps. L’appareil photo m’est devenu un fidèle compagnon. Il me permet, par l’intermédiaire du regard de m’exprimer comme d’autres le font par l’écriture, le dessin, la peinture, le théâtre…
Quand je photographie, je suis dans l’instant présent, je suis tout simplement « moi ».
Bien plus tard, j’ai découvert le plaisir de développer mes négatifs pour ensuite les tirer sur papier. C’est alors que la chambre noire du laboratoire m’a révélé toute sa magie.
Sans doute que Chema Madoz aura eu une influence sur certaines des photos de la série « itinérêves ». Néanmoins, j’aime bien avoir une vision non sélective sur les photographes et leurs photographies. Certains auteurs peu ou pas connus sont très talentueux. Parmi les photographes connus que je retiens, je citerai Gilbert Garcin, Sebastião Salgado, Raymond Depardon, Klavdij Sluban, Josef Koudelka, Willy Ronis, Edouard Boubat, …
Concernant le matériel utilisé pour réaliser cette série, j’ai eu recours au Pentax K20D, des objectif de la même marque: le transtandard 16-45 mm f 4 et la focale fixe 40 mm f 2,8.
itinérêves-blurb-1

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

Au départ, c’était pour mon propre plaisir que je partais à la rencontre de l’insolite au cours de mes balades forestières. Les arbres ont souvent des formes étranges. Elles m’impressionnaient déjà dans certains livres de mon enfance. Quant aux nuages, ils m’ont toujours fasciné. Ce sont de grands voyageurs épris de liberté qui parcourent un monde sans frontière. J’ai plaisir à photographier leurs formes et leurs reflets changeant. Au fil du temps et de mes promenades, alors que le nombre des images progressait, la série s’est imposée d’elle-même. Très vite j’ai éprouvé le besoin d’introduire de petites mises en scène dans certaines d’entre elles afin d’inviter la poésie à y prendre plus de place.

Un couple d’amis ayant vu mes photos m’a proposé de les présenter dans leur galerie. Ce fut pour moi une belle aventure accompagnée de rencontres enrichissantes. Suite à cela, certaines personnes m’ont suggéré de réaliser un livre qui présenterait les photos de l’exposition. L’idée m’a plu. Réaliser le livre serait donc la prochaine étape. Une photographie n’existe vraiment que si elle est montrée. Choisir un beau papier pour cela n’est pas à négliger. De plus, ce support me semble le mieux adapté si l’on désire transmettre ses images aux générations suivantes. Les tirages et les livres sont parfaits pour cela.

Ce livre est avant tout une façon de partager mon ressenti eu égard à la beauté et à la préciosité de la vie sous toutes ses formes. La seule façon de la pérenniser est de la respecter dans sa globalité. Tel pourrait être le message de ce livre.

itinérêves-blurb-3

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage? Pourquoi L’auto-édition? Que recommandez-vous de faire avant de créer un nouveau livre?

Savoir prendre du plaisir à la réalisation d’un livre est d’importance pour mener à bien ce projet. Itinérêves est le deuxième livre que je réalise. Autant dire que je n’ai pas une grande expérience dans ce domaine. Néanmoins, avant de créer son propre livre, je pense qu’il est impératif de savoir ce que l’on va y raconter et d’avoir suffisamment de matière pour le faire. Pour cette fois, l’éditing avait déjà été réalisé en amont lors de la sélection des photos à exposer. C’est sans doute l’étape la plus délicate pour bien des photographes. Elle doit se faire sans concession. L’avis d’un regard « extérieur » peut être éventuellement sollicité. Toutefois, la décision finale revient toujours au photographe. Un choix judicieux concernant la place et l’espace des photos dans la page ainsi que dans la chronologie du livre à son importance. Cela permet de conserver un certain rythme à la lecture afin d’éviter l’ennui. Je me suis inspiré d’ouvrages qui me plaisent pour réaliser les mises en page. Concernant la typo, j’en ai choisi une qui m’a paru très lisible et agréable à lire. Comme j’aime les beaux livres, je souhaitais qu’ Itinérêves ait sa place parmi ceux-ci. L’auto-édition chez Blurb m’a permis de mener à bien mon projet en conciliant liberté d’exécution et qualité de fabrication du livre.

itinérêves-blurb-4

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?

Je n’ai pas de projet particulier pour le moment, même si parfois certaines idées me trottent dans la tête. N’ayant aucun impératif, je me laisse le temps, je laisse « mûrir » tout cela. La précipitation et le rendement ne font pas partie de mes objectifs. Qui vivra verra!

itinérêves-blurb-2

Voici une courte bio de Gilles Vannier :

Je suis né en 1948 au Creusot. J’habite toujours dans la région. J’ai grandi à la campagne où j’ai passé la plus grande partie de mes  vacances à jouer en extérieur. Cela a nourri mon imaginaire. Très jeune, j’éprouvais déjà le besoin de me ressourcer en me connectant à la nature. Je continue encore aujourd’hui. Retraité, j’ai passé toute ma carrière dans la pharmacie. La rencontre avec la clientèle fut pour moi une belle école de vie. Elle a modifié ma façon d’être et de voir le monde. Photographe amateur depuis mon plus jeune âge, je deviens par la suite autodidacte en ce domaine afin de mieux exploiter les possibilités que cette passion me procure.  Avant Itinérêves en 2012, j’avais exposé une série sur les heurtoirs en 2009.

 

Voir également son blog: http://vanniergilles.free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *