Publier un livre en auto-édition, partie 3

Midi 20, par Thomas K.Publier un livre en auto-édition, tel était le défi que je m’étais lancé il y a quelques mois, avec pour objectif de rassembler des photos d’Instagram autour du thème « ce qui me fait sourire ».

Je me suis naturellement tourné vers Blurb suite aux nombreux commentaires des auteur précédemment interviewés sur Welovephoto. J’ai entré les données de mon compte Instagram, chargé toutes mes photos et j’ai commencé à les ordonner pour harmoniser les couleurs et chercher une cohérence tonale ou de composition, ce qui a donné les couples suivants:

Midi 20, par Thomas K.

 

Midi 20, par Thomas K.

Midi 20, par Thomas K. Midi 20, par Thomas K. Midi 20, par Thomas K. Midi 20, par Thomas K.

C’était sympa, mais ça manquait de punch et d’intérêt. J’ai essayé de changer les photos, d’alterner les dominantes, mais l’impression globale restait la même. Il manquait une histoire.

C’est alors que j’eu une idée: l’histoire que ces photos racontaient, c’était ma vie. Alors pourquoi ne pas les mettre en scène, avec comme fil conducteur la chanson de Midi 20, de grand Corps Malade. M’inspirant des paroles, j’ai commencé alors à réorganiser mes images pour que les phases de ma vie suivent les phases de la journée, tout en intégrant des photos prises sur la route pour accentuer l’effet du temps qui passe et de mouvement.

J’était parti: quelques textes pour donner quelques clés aux lecteurs, des changement de formats pour accentuer le rythme, et quelques minutes plus tard je parvenais au résultat suivant:

 Pour ce premier livre, j’ai été vraiment séduit par la simplicité, la rapidité et l’ergonomie de l’outil de Blurb pour mettre en page mon ouvrage. C’est bien simple, j’ai n’ai pas été focalisé sur la maîtrise (ou l’apprentissage) de l’outil de création de livre comme souvent dans pareille circonstance, mais sur ma démarche artistique.
Une fois le livre terminé, il est très facile de procéder à une commande et, ce qui est tout à fait génial, de mettre son livre en vente, avec différentes options en terme de qualité de papier et de couverture, ainsi que la possibilité de définir une marge. Bref, une excellent expérience sur laquelle je reviendrai dans un prochain article, parce que je crois vraiment important de réaliser que créer un livre photo est vraiment devenu à la portée de tous. J’ai mis 4 heures au total pour le mien, y compris 1 heure de relecture et modifications.
Voilà, ce premier défi est terminé, alors j’attends vos commentaires: qu’en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *