Interview de Manuel Lauti, auteur de Pages Inattendues

Manuel_LautiIl y a quelques jours, nous vous avions présenté le livre de Manuel Lauti, auteur de Pages inattendues. Voici son interview qui vous permettra de mieux le connaître et de comprendre sa démarche.

WeLovePhoto – Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi?
J’ai étudié à l’école Estienne de Paris en graphisme puis j’ai pas mal voyagé et trouvé divers boulots alimentaires; postier, marin et cuisinier pour financer mes premières pelloches.
Sur le plan photographique j’ai commencé en 1980 – au départ on s’interroge, puis se forme  un langage, une photographie de la rue et du sensible.  Je travaille principalement dans le domaine du reportage, sur le réel  et réalise des commandes de portraits ainsi que des projets personnels menés sur le long terme. J’anime aussi des stages pour atelier éducatif en matière de sensibilisation à la photographie.

WeLovePhoto – Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus?

Je préfère être inspiré qu’influencé. Je pense qu’il est important d’écrire l’image comme soi même. Cependant il y a, une grille de lecture dans les images de tel ou tel photographe dans lesquelles ta sensibilité ne peut qu’être touchée. A 14 ans je découvre les premiers rectangles noir et blanc de Robert Doisneau , Willy Ronis , H.C.B. sans oublier Kertész.  Plus tard une lettre de Robert Doisneau , une rencontre avec  Jean -Louis Courtinat à l’agence Rapho Paris . La lecture de leurs images dans le temps, c’est comme la découverte d’une partition de Chet Baker, appréciée notes après notes, mais à chacun de faire ses arrangements sans rester figé.

WeLovePhoto – Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ?
Je parle très peu de technique  et le matériel doit pas me prendre la tête et me laisser, libre.  J »utilise un boitier Nikon FE2 et un objectif 35 mm  f 1.4, de la TRI -X pour les films. je scanne les négatifs et je fais mon travail de tirage sur un logiciel de retouche photo.

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ?

J’ai toujours aimé lire. Lire vous oblige à une sorte de calme, un retour à ses ressenties, ses émotions essentielles. Il y a cette solitude et à la fois ce désir fragile de partager un univers.
Le projet   » Pages inattendues « » est né de cette réflexion.  Pour trouver cet échange, l’idée était de descendre dans la rue, de réaliser des portraits de personnes et qu’ils deviennent des souffleurs de mots tout simplement. Au fil des contributions s’est tissée une toile de mots, un reflet littéraire, un portrait en résonance invitant à son tour le lecteur à se partager, à s’exprimer.
En parallèle un travail sur   » l’Acte de lire « , commencé il y a trois ans où j’ai  surpris, au gré de mes balades, nos moments de lecture, fugaces ou passionnés.
Cela faisait longtemps que je souhaitais construire un projet en profondeur avec un échange mené dans la durée. je m’intéresse à l’humain avant tout, ses habitudes son comportement sont au cœur de mon travail de photographe. Il faut croiser les regards , être dans le détail et vous touchez l’autre.. Ce qui compte avant de commencer à travailler c’est  l’écoute, sentir, observer et le temps fait le reste.

WeLovePhoto – Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

Bien que mon projet, est un travail personnel, il ne contient aucun message mais bien le partage d’un regard; de ce que je capte du quotidien et de ce que je ressens de notre société moderne..

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre?  Que recommandez-vous de faire avant de créer un nouveau livre?
La création d’un livre est une expérience très riche. C’est un concentré d’idées tout en se remettant chaque jours en question . Se poser les bonnes questions sur son propre travail. En voilà une : si les photos sont cohérentes et cela dans la durée…?, Alors une histoire commence.
Dans ton projet de livre tu es tout seul  avec  tes décisions. Les copains graphistes , photographes sont là dans les conseils, les idées et leurs encouragements, mais il ne faut pas se perdre non plus ! , c’est ton livre, il doit te ressembler.
Une première leçon , rester humble et patient. ne pas baisser les bras au premier obstacle, s’accrocher, à sa démarche artistique, son livre, pour le porter auprès du public.
Si tu as un budget de base, veille à ne pas amputer un poste important pour en satisfaire un autre sur un coup de folie. Il faut par moment poser, c’est une période qui permet de prendre du recul.          j’ai cherché des subventions ce qui a demandé des préparations de dossiers et à ma grande surprise la Fédération Wallonie -Bruxelles a répondu  au projet.

WeLovePhoto – Pourquoi L’auto-édition?
L’avantage de l’auto édition c’est que tu as le contrôle sur tout et pas de contraintes. Tu es totalement libre. Tu dessines de tes mains le format de ton livre, tu choisis la qualité du papier pour le choix du rendu, les polices des textes; la photo de couverture, le prix du livre. Ne pas être gourmand. Mon livre est vendu 20 € TTC pour une quadrichromie, ce qui est très raisonnable.
L’imprimeur n’est pas à négliger. Chercher à comprendre sa méthode de travail, lui expliquer ta   démarche. Arrivé à ce stade du futur ouvrage, il faut communiquer, c’est primordial et pour ma part Je suis très content du résultat global , c’est un livre qui a une histoire.

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?
La prochaine étape est de faire vivre le livre de le référencer en Belgique et en France ce qui demande une bonne dose d’énergie et de temps. J’envisage aussi une tournée de l’exposition en France. j’écoute, j’entends et les propositions sont bienvenues. Un projet photo est en cours et la thématique en restera l’humain. Il est encore un peu tôt pour parler d’un livre.
Bio

Né à Versailles en 1962, Manuel Lauti a étudié à l’Ecole Technique supérieure Estienne de Paris. Il voyage très tôt dans la vie active et ouvrière, notamment comme coursier, marin , postier et  cuisinier. Il se dirige vers le reportage social, la photographie de rue, en privilégiant le comportement humain, s’intéresse au portrait, fait des expositions et organise des stages à thème ( de la prise de vue  en argentique aux nouvelles techniques numériques ). Il passe entre autre par l’alternance des travaux de commandes portraits et personnels toujours menés dans la durée pour en retirer une image authentique.

Bibliographie: – Schaerbeek sur la pointe des pieds 1999 – Signes 2003 – Pages inattendues 2015.

Retrouvez Manuel Lauti sur sa page Facebook dédiée « Pages Inattendues » – son livre sera disponible lors des différentes expositions en Belgique et à l’étranger.  Prix : 20 € TTC

Pour acheter le livre; veuillez contacter l’auteur par email:  pagesinattenduesml@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *