Focus sur Kares Le Roy, auteur de « 56000 km – un continent et des hommes »

01_Kares_Mongolia_2010

Interview de Kares Le Roy, auteur du livre 56000 kilomètres – un continent et des hommes. 

Kares Le Roy – En quête d’identité : 

Le travail de Kares pourrait se résumer par le mot «identité».

L’identité graphique créée, façonnée et donnée à des artistes ou des marques, dans l’industrie de la Musique ou de la Mode ; et l’identité humaine, sincère et intime, photographiée au gré de ses rencontres et voyages. Dès Septembre 2001, passionné de musique et attiré par le monde de la mode, il se consacre naturellement aux artistes et travaille en freelance, ou pour le compte de l’agence 555Lab, avec des labels indépendants et des maisons de disques. Des logos aux pochettes d’albums, des photos de presse aux photos de concerts, son travail fût de composer des images commerciales fortes pour répondre à des commandes. Huit ans plus tard, il décide de faire une pause et se dirige vers des recherches plus authentiques.

En Juillet 2009, il quitte Paris pour un projet personnel, plus humain et avant tout identitaire : réaliser des portraits de visages oubliés. Il cherche ainsi à dégager des personnalités, à éclairer des sensibilités, et finalement à déchiffrer les visages qui se cachent derrière des cultures parfois méconnues et souvent incomprises. Des clichés qui ouvrent le dialogue et rappellent que derrière chaque pays, chaque coutume, chaque religion, se cachent avant tout des individus. 

 

klr_berger_irakien

Young Arab sheperd – Irak

WeLovePhoto – Vous en tant que photographe et votre style: Quelle est votre expérience en photographie? Quand avez-vous commencé et pourquoi?

A la base, je suis autant graphiste que photographe. J’ai commencé par travailler dans l’industrie du disque il y a 12 ans. En faisant des logos, des photos et des pochettes de disques pour des artistes. Jusqu’en 2008, j’ai travaillé en tant que directeur artistique de l’agence de communication 555Lab à Paris. Le secteur de la musique, puis celui de la mode ne m’intéressaient plus. J’ai eu envie d’aller découvrir le monde et une autre forme de beauté; moins sclérosée mais surtout plus authentique. En Juillet 2009, j’ai tout quitté pour un voyage de deux ans en Asie.

Je ne sais pas si j’ai un « style » en particulier. Je me considère comme portraitiste. Mon travail est un compromis entre le reportage, l’art et l’ethnologie. Un témoignage engagé sur les dernières cultures séculaires, une sorte de référencement sur des modes de vie qui disparaissent petit à petit. klr_Yazd - IranShador & Green eyes – Iran

WeLovePhoto – Qui sont les photographes qui vous inspirent le plus?

Je pourrais citer beaucoup de photographes que j’adore comme Eric Vally, Sabrina et Roland Michaud, Steve McCurry, Salgado…  Mais je les ai découverts avec le temps, donc ils ne m’ont pas vraiment inspiré. Par contre, je suis fasciné par deux photographes, qui pour le coup ont dû influencer mon travail avant mon départ. Joakim Eskidsen et Giorgia Fiorio par le biais des livres « The Roma Journeys » et « Le Don ». Deux travaux monumentaux menés jusqu’au bout à la perfection. En tant que collectionneur de livre, je pense que ce sont les deux plus beaux ouvrages que je possède.

klr_Tsaatans - Mongolie

Tsaatan – Mongolie

WeLovePhoto – Quel matériel photo spécifique avez-vous utilisé pour réaliser cette série ?

J’ai utilisé en tout et pour tout un Canon 5D Mark2 et deux objectifs, (24mm + 50mm) pour l’ensemble du projet « 56000km ». Je reviens au flash petit à petit mais j’essaie de l’utiliser à bon escient. Uniquement sur quelques sujets comme une série sur les Nubiens qui a commencé en Egypte l’année dernière. Mais je reste plus à l’aise en lumière naturelle.

klr_Lac Khövsgöl - Mongolie

Cheeks – Montgolie

WeLovePhoto – La série de photos dans votre livre: Pourquoi se lancer dans un tel projet ? Quel est votre message à travers ces photos? Votre source d’inspiration?

Loin des carcans de la mode, j’ai tenté de retranscrire un mode de vie que la mondialisation a encore peu touché. C’est le long d’un parcours de 56 000 kilomètres, de Jakarta à Istanbul, que j’ai mené une recherche sur des peuples méconnus et des cultures qui disparaissent progressivement. Rien ne m’inspire plus que le désir de mettre en avant des peuples que l’on stigmatise. Je parle principalement de l’Asie Centrale et du Moyen Orient. Depuis le 11 Septembre 2001, certains pays souffrent d’une mauvaise image, en particulier l’Iran, la Syrie, le Liban, l’Afghanistan ou l’Irak. J’essaie de redonner une image fidèle de la grandeur de ces différentes civilisations qui me fascinent depuis des années.

klr_Isphahan - Iran

Hidden beauty – Iran

WeLovePhoto – Votre expérience du livre: Pourriez-vous s’il vous plaît décrire en quelques mots votre expérience pour créer un livre? Critères de sélection des photos, de construction de l’ouvrage? Que recommandez-vous de faire avant de créer un livre?

A mon retour, j’avais quelques propositions en maison d’édition, mais je ne les trouvais pas en accord avec ce que je voulais faire. J’ai donc créé ma propre structure pour éditer mon ouvrage comme je le désirais : la maison d’édition Amu Darya (cf le fleuve qui coule en Asie Centrale). Pour finaliser la conception du livre dans les temps, j’ai eu pas mal d’aide de mon entourage. Un comité de sélection constitué d’amis dans le milieu de la photo m’a aidé à faire les derniers choix d’images. J’ai crée la mise en page du livre et une amie a fini les derniers détails sur InDesign. Enfin le peu de texte que l’ouvrage contient a été largement corrigé par un ami, avant d’être entièrement traduit par une autre. C’était un plaisir de le faire « en famille »! Que des gens qui me connaissaient bien et qui ont apporté leur touche à mon travail. Une expérience de partage incroyable qui a été un soutien indispensable dès mon départ, au cours de ce long voyage, et finalement lors de la création du livre qui a été l’aboutissement de mon projet. Si tout était à refaire, je recommencerais de la même façon, avec les mêmes personnes.

Et si je devais donner un conseil, je dirais qu’il faut vraiment avoir totalement confiance en ses images. Il faut être en adéquation avec ce que l’on veut raconter avant de se lancer dans l’édition. C’est énormément de travail dont on n’a pas conscience au début. Si c’est pour abandonner un projet en cours de route, mieux vaut s’abstenir!… Le faire avec sincérité est la seule règle à suivre. 

klr_Danseuse gitane du Rajasthan

Danseuse gitane – Rajasthan – Inde

WeLovePhoto – Quelle est la prochaine étape: Quels sont vos prochains projets de photos? Des projets de nouveaux livres?

J’ai beaucoup de projets et ils sont tous destinés à se concrétiser par des livres et des films. Amoureux du papier, c’est pour moi un réel aboutissement et une réponse que je tente d’amener à travers ce format.

Un travail se développe actuellement sur les identités des peuples des Balkans. Un deuxième voyage là bas cet été m’a prouvé la difficulté de comprendre la région après les différentes guerres qui ont fait éclater l’ex-Yougoslavie. Il sera nécessaire d’y retourner plusieurs fois avant de pouvoir donner une vue d’ensemble cohérente.

Je prépare un nouveau voyage en Asie Centrale autour de l’Iran et des dernières cultures perses, avec cette chance d’avoir maintenant un bon véhicule pour m’emmener partout où j’ai besoin. Le tout est de prendre le temps de bien faire les choses.

Le film « 56000km au coeur de l’Asie » vient d’être mis en ligne sur Vimeo. Une façon de partager de manière différente ma vision de l’Asie.

Enfin le documentaire autour de « Bajay, ma grand-mère des Annapurnas » est en court de montage et sera disponible en décembre 2013. Il sera centré autour de la vie de cette vieille femme tibétaine qui a été l’égérie de mon projet et que l’on retrouve sur la couverture du livre « 56 000 kilomètres – un continent et des hommes« 

56000km_cover_book

 Pour plus d’info sur l’auteur: 

Réseaux sociaux

[website] karesleroy.com

[blog] bykares.com

[fb] facebook.com/bykares 

Pour acheter le livre

http://livre.fnac.com/a3817330/Kares-Le-Roy-56-000-kilometres-un-continent-et-des-hommes 

Le film

vimeo.com/69588707

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *